Roy

«J’ai un Bachelor en Géologie et un Master en Géophysique Appliquée de l’Institute Technology Bandung en Indonésie. Dans mon poste actuel de géologue Senior sur un site de forage, je suis le représentant des Géosciences sur le site de Badamyar en Birmanie. Avant cela, j’étais responsable adjoint de la géologie d’opérations chez Total E&P à Balikpapan, en Indonésie.

 

Mon rôle est de contribuer à la sécurité des opérations sur site par la mise en œuvre et l’intégration de techniques de détection en temps réel, et à l’interprétation efficace des données physiques récoltées. Je supervise et vérifie les services des prestataires et garantis la fiabilité et la qualité des données physiques acquises via les puits. Je participe également à l’organisation et à la supervision des programmes d’acquisition de données, en respectant les règles professionnelles et de sécurité, et en optimisant les coûts et la qualité.

 

Je suis un employé en régime rotationnel, ce qui signifie que je travaille sur site de production pendant 4 semaines, et que je suis ensuite en récupération les 4 semaines suivantes. Cela signifie aussi que je peux acquérir des connaissances et des compétences supplémentaires en alternant différents emplois qui exigent de nouvelles aptitudes et d’assumer des responsabilités différentes. C’est l’opportunité pour moi d’élargir mes connaissances, mes réalisations, ainsi que leur portée et leur impact. J’ai également la chance de découvrir les différentes facettes de l’organisation ainsi que ses multiples fonctions. Je travaille en étroite collaboration avec des sociétés de services qui nous fournissent du matériel et du personnel. Je mène donc des réunions sur place pour que chacun comprenne notre périmètre de travail.

 

Les compétences en négociation sont très importantes pour ce poste. Travailler avec d’autres départements et fonctions au sein de Total ou avec des sociétés externes nécessite cette compétence ; et il est de notre intérêt de travailler ensemble de manière productive pour améliorer la performance opérationnelle. Apprendre à négocier consiste à adopter une nouvelle culture, un nouveau langage et une nouvelle façon de travailler dans nos opérations afin d’améliorer notre efficacité collective. Cela implique d’utiliser le pouvoir de la déclaration liminaire, en argumentant de manière constructive et bien sûr de savoir être à l’écoute!

 

Pour suivre mes pas et travailler dans ce domaine, vous devez être disposé à travailler dans une équipe, et sur un site de forage, ce qui peut signifier travailler en régime rotationnel sur une plateforme offshore, où il est vital de suivre la procédure de sécurité de la plateforme.

 

Total offre un large éventail de possibilités de carrière qui me permet d’évoluer personnellement et professionnellement. Mon poste actuel impliquant beaucoup d’interactions, j’envisage une carrière en gestion des ressources humaines comme potentielle prochaine étape professionnelle. Ainsi, j’aurais l’opportunité de contribuer au développement  de mes collègues.

 

Chez Total, chaque jour est différent – j’adore la diversité des missions et le défi permanent! “

Nous avons revu Roy afin d’en savoir plus sur son quotidien en tant que travailleur offshore. Et voilà ce qu'il nous en a dit: « Je rejoins la plate-forme par hélicoptère ou par bateau. Au préalable, tout le monde doit avoir effectué un bilan médical complet et un stage de survie en mer. Chacun est responsable d'apporter son propre équipement de protection : tenue de travail, chaussures de sécurité, gants, lunettes de sécurité et casque. Les nouveaux arrivants visitent l’ensemble de la plate-forme pour se familiariser avec ce nouveau lieu de travail. »

 

Quel est le rythme de travail habituel pour Roy et ses collègues? Il explique que « Le rythme de travail est de 12 heures de travail suivis de 12 heures de repos. Parfois, sur un même séjour offshore, nous mélangeons le travail de nuit et le travail de jour. Nous passons un maximum de 4 semaines à travailler sur site, pour 4 semaines de récupération à la maison. » A quoi ressemble le logement sur site ? « Il s’agit généralement d’un dortoir avec 2 à 8 personnes, partageant souvent une chambre avec des lits superposés. Nos colocataires deviennent comme une famille ! »

 

Pour les travailleurs offshore, les espaces de restauration et de loisirs sont essentiels. « La plupart des plates-formes ont des cantines en libre-service avec une équipe de cuisine qui prépare des repas de bonne qualité. Des installations dédiées aux loisirs nous permettent d’avoir des occupations quand  nous ne travaillons pas. »

Dans cette section

PARTICIPEZ À NOS PROJETS