Mériam

meriam.jpg

Mériam travaille en tant que Responsable Compétences pour Direction de la Recherche et Développement (R&D) de Total. Elle veille à ce que les compétences et l'expérience de nos collaborateurs soient conformes à notre stratégie et à notre feuille de route en termes de R&D ; au-delà de notre programme de développement interne de compétences « Total Skills », il s’agit d’anticiper les besoins pour la R&D du futur !

 

Elle a débuté sa carrière chez Total dans notre branche Raffinage-Chimie :  Après plusieurs années en R&D, elle a rejoint la direction industrielle pour travailler en tant que technologue spécialiste sur des sujets d’optimisation de la production de carburant en temps réel. « Il y a deux ans, j’ai eu la chance de rejoindre la direction scientifique de Total, où je soutenais les initiatives de R&D en matière de méthodes numériques, de modélisation et d'optimisation, y compris les approches centrées sur le traitement de données, le traitement d'image et le machine learning ".

 

 

Carte de visite

  • Nom: Mériam
  • Branche: Holding
  • Metier: Responsable Compétences R&D
  • Domaines d'étude: Génie mécanique, Master en Science et Automation
  • Années chez Total: 28
  • Conseil: Restez à l'écoute de toutes les opportunités qui pourraient se présenter !

Découvrir un nouvel aspect de la R&D chez Total

« Désormais, dans le cadre de mon nouveau poste, c'est une autre histoire, et un autre défi : je suis très enthousiaste à l’idée d’intervenir dans le domaine du développement des compétences et de  travailler sur des projets liés à l’humain. Je peux continuer à intervenir sur des programmes numériques et à utiliser mon expérience scientifique, tout en développant de nouvelles compétences relatives aux Ressources Humaines et à la gestion et stratégie en matière de R&D.

 

Je voyage beaucoup entre le centre de recherche de Solaize, près de Lyon, où j'ai un deuxième bureau, et le siège de Total à Paris (mon bureau principal). Je suis en déplacement entre 2 et 4 jours par semaine pour rencontrer des personnes dans des centres de recherche, des universités, ou dans les locaux d’entreprises et d’organisations partenaires partout dans le monde.

 

Actuellement, je travaille également à l’établissement d’une passerelle entre les managers en R&D et les RH. Je souhaite développer de nouvelles synergies et opportunités de mobilité entre les différentes branches de Total : de la production de pétrole et de gaz en amont au raffinage et à la pétrochimie en aval, ainsi que le marketing et les services, les énergies renouvelables et nos activités dans l’énergie électrique.

 

La R&D est très importante pour Total et pour le secteur de l'énergie en général, car elle nous aide à relever les défis de l'efficacité énergétique et du changement climatique, ainsi qu’à exceller dans la production d'énergie durable. Nous prenons nos responsabilités très au sérieux en tant que l'une des 100 entreprises les plus innovantes au monde ! »

Competences, diversité et réseau

Mériam explique que les compétences les plus importantes pour son poste sont la capacité à pouvoir travailler efficacement avec des personnes de différentes équipes; en animant des équipes pluridisciplinaires, mais aussi en sachant travailler efficacement au niveau corporate. Bien sûr, il est également important d'avoir un large éventail de compétences scientifiques pour comprendre les futurs besoins en R&D.

 

« Je suis engagée auprès de TWICE (Total Women Initiative for Communication and Exchange) avec Total, à travers le réseau « Elles bougent »/« Women on the move ». Grâce à ces programmes, nous agissons au sein de réseaux multi-partenaires pour la promotion de la science et de nos métiers auprès des jeunes femmes, dans les lycées jusqu’aux écoles d'ingénieurs.

 

Quel genre de profils recherchera Total à l'avenir? Des ingénieurs et des doctorants en sciences de la terre seront toujours nécessaires, mais nous recherchons également des personnes ayant des formations en mathématiques, en physique, en chimie. Nous cherchons des data scientists, mais aussi des profils avec des compétences en sciences des  matériaux, en sciences de la vie et même en sciences humaines. Parmi les domaines transverses d’application, on citera ceux liés à l’environnement HSE, l’efficacité énergétique, la conversion du gaz et notamment du CO2 sans compter les défis du numérique, de l’analyse et de la mesure. Nous recherchons des personnes qui sont ouvertes au monde, avec une maîtrise de l'anglais et une capacité à s'adapter à des environnements diversifiés et multiculturels. »